Accueil/Thématiques/Accompagnement d’un collectif de partenaires / La pratique d'accompagnement

Zoom sur

Accompagnement d’un collectif de partenaires

L’accompagnement et le soutien à l’intervention collective s’exercent depuis des décennies au Québec. Actuellement, en plus des 400 organisateurs communautaires qui sont dédiés à l’action collective à travers le réseau de la santé et des services sociaux, plus de 2000 personnes travaillent en soutien à l‘intervention à partir d’autres institutions1.

On retrouve ces professionnels de l'accompagnement dans des organismes variés, comme les centres locaux de développement (CLD), les municipalités, les Corporations de développement communautaire (CDC), les fondations philanthropiques ou encore  la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL), qui soutient les communautés des Premières Nations. « Tous ces acteurs se référent à des cadres de référence, des descriptions de tâches et des compétences qui correspondent généralement à celles des organisateurs communautaires2 ». Il y a donc un vaste champ de professionnels œuvrant au soutien de l’action collective

L'accompagnement

Les travaux menés par le chantier sur le développement des compétences piloté par Communagir aident à cerner des fonctions qui s’opèrent au sein d’un regroupement de partenaires. En ce qui a trait à l’accompagnement, on constate aussi que « de plus en plus d’individus qui participent à la vie de regroupement de partenaires engagés dans l’action collective le font dans une perspective d’accompagnement. Ces personnes sont mandatées afin d’apporter un soutien de différentes natures à un ou plusieurs collectifs. Ce soutien se fait en accompagnement continu ou en accompagnement ponctuel »3.

 

L’accompagnement en continu

Généralement mandatés par des organismes de développement du territoire reliés à des mesures ou des programmes de financement gouvernementaux ou encore à des bailleurs de fonds, les individus qui occupent une fonction d’accompagnement en continu jouent souvent le rôle d’interface et de liaison. Ces agents d’accompagnement agissent comme des facilitateurs de relations et de liaison tant intraréseau qu’interréseau. Une fois les relations bien engagées et les intentions communes identifiées, une chaîne de fonctions se déploie afin de répondre à cette intention de projet collectif.  Dépendamment leur affiliation, certains participeront pleinement aux décisions (assumant aussi un rôle comme participant en plus de celui d’accompagnateur), d’autres non, se gardant un devoir de réserve.

L’accompagnement ponctuel

Il s’agit ici d’individus qui accompagnent à des moments précis et de façon ponctuelle. On pense autant à des consultants ou à des ressources de soutien embauchées par le collectif, qu’à des personnes-ressources qui leur sont fournies gracieusement par des regroupements nationaux, bailleurs de fonds, centres de recherche ou universités. Ces individus ont généralement des mandats définis dans le temps et offrent un regard externe sur les processus et dynamiques en cours. Bien qu’ils soutiennent concrètement l’agir ensemble, ils ne font pas partie du système en tant que tel. Cela signifie qu’ils sont généralement moins pris à partie dans les dynamiques relationnelles et de pouvoir, ce qui teinte leur posture et leur marge de manœuvre.

Tiré de Communagir, Chantier sur le développement des compétences

L’accompagnement par la CSSSPNQL

Dans le cadre d’accompagnement des communautés et des organisations des Premières Nations au Québec, l’accompagnement est défini comme « l’ensemble des mécanismes de soutien et de suivi que la CSSSPNQL offre aux communautés et aux organisations des Premières Nations. Il vise à favoriser l’acquisition et le développement de compétences professionnelles et le renforcement du pouvoir d’agir. Une priorité est aussi accordée au soutien de la volonté de changement chez les Premières Nations dans le respect de leurs traditions et de leur culture. La finalité de l’accompagnement de la CSSSPNQL est d’appuyer les Premières Nations dans leur quête d’autogouvernance. L’accompagnement offert s’adresse aux individus et  aux groupes. Il permet l’apprentissage dans l’action et fait partie des stratégies visant le transfert et l’acquisition de nouvelles connaissances. Il implique une relation interactive, basée sur la confiance et l’engagement mutuels, dont l’intensité et la durée varient en fonction des besoins du milieu »3.

Ce document présente des définitions de l’accompagnement dans plusieurs langues des Premières Nations, reflétant la vision qu’en ont les premiers peuples.

  • La notion « d’éclairage », de lumière, de courage, de soins que donne la personne qui accompagne.
  • La notion de « marcher à côté », « dans les pas de l’autre », qui met l’accent sur l’importance du respect du rythme de la personne accompagnée, de cheminer ensemble.
  • La notion de « chemin », qui suppose une direction, choisie par les deux personnes.

L’accompagnement par Avenir d’enfants

À Avenir d’enfants, l’accompagnement, conjugué au soutien financier, est la principale stratégie retenue pour renforcer la capacité des partenaires à planifier et agir de façon stratégique et concertée. L’accompagnement est mis au service de la collectivité afin de permettre, dans un premier temps, l’identification de l’état de la situation qui préoccupe la communauté dans le but d’en faire l’analyse. À la suite de cette étape, des constats et des objectifs sont dégagés, permettant ainsi le début d’un cycle de planification dans lequel suivront la mise en œuvre d’actions, leurs suivis et la mise en place de processus d’évaluations et d’apprentissages continus. Les fonctions d’accompagnement d’une telle démarche sont variées et nécessitent la maîtrise de compétences tout aussi diversifiées telles que la veille stratégique, l'avis-conseil, la liaison, le coaching et le soutien au développement d’outils.

 

Pour aller plus loin

Cadre d’accompagnement des communautés et des organisations des Premières Nations au Québec, Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL), 2015
Cadre de référence en accompagnement
, Avenir d'enfants, décembre 2013
L’intervention collective - Convergences, transformations et enjeux, Comeau Yvan, Denis Bourque, René Lachapelle (2018), Sainte-Foy, PUQ, 200 p.
Les compétences essentielles à l’agir ensemble, production du Chantier sur le développement des compétences, Communagir, avril 2014
Récits de pratiques en accompagnement, Avenir d'enfants, février 2019

Notes

1. Comeau Yvan, Denis Bourque, René Lachapelle (2018), L’intervention collective - Convergences, transformations et enjeux, Sainte-Foy, PUQ,p. 2
2. Ibid.
3. Chantier sur le développement des compétences, (2014),  Communagir, Les compétences essentielles à l’agir-ensemble, Montréal, pp 7-8
4. Cadre d’accompagnement des communautés et des organisations des Premières Nations au Québec, Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador (CSSSPNQL), 2015, p. 11